Les objets connectés et la propreté

Le 10/11/2017

Les objets connectés et la propreté

Dans le secteur de la propreté et de l’hygiène l’homme apprend à dialoguer avec les machines et à les piloter de façon numérique. Aujourd’hui des perspectives sans précédent s’ouvrent pour faire dialoguer les différents systèmes entre eux, sous la supervision de l’utilisateur. Une révolution technologique, mais aussi économique est entrain de se produire. 

La révolution numérique accompagne depuis déjà plusieurs années et se prolonge naturellement dans le champ professionnel. Le monde de la propreté n’échappe pas à la règle, même si nous n’avons pas toujours le sentiment que le secteur se plaçait parmi les plus avancés d’un point de vue technologique.

Mais qu’est-ce que l’objet connecté ?

La définition des objets connectés parait parfois vague. Peut-on considérer un objet connecté dès lors qu’il possède une connexion Wifi ? Oui, car tout objet doit se connecte à un smartphone ou tablette pour s'utiliser convenablement. Une définition précise est désormais donnée. « L’Internet des Objets est un réseau de réseaux qui permet, via des systèmes d’identification électronique normalisés et unifiés, et des dispositifs mobiles sans fil, d’identifier directement et sans ambiguïté des entités numériques et des objets physiques et ainsi de pouvoir récupérer, stocker, transférer et traiter, sans discontinuité entre les mondes physiques et virtuels, les données s’y rattachant. » (Benghozi, 2016).

Les produits connectés

Il est nécessaire de savoir ce que l’objet connecté a réellement apporté sur les différents secteurs. Les produits connectés intéresse difficilement le public Français. La raison est tout simplement liée à l’arrivée d’une nouvelle technologie. Les consommateurs n’étaient pas encore prêts à utiliser ces nouveaux produits, car pour eux ils n’en avaient pas besoin. Souvent perçu comme un gadget avec un prix beaucoup trop cher, le public n'est pas adepte du concept. L’objet connecté a donc connu une période de stagnation avec seulement quelques acheteurs, qui représente une minorité. Cependant avec le temps et la recherche, dans l’amélioration numérique, la connectivité, accessible tout le monde, la tendance déclenche l’essor de ces « gadgets connectés ».

Le bilan actuel 

Aujourd’hui l’objet se déploie dans tous les secteurs d’activités (le médicale, le sport, la domotique, la propreté etc…). Le consommateur trouve donc un intérêt à utiliser ces produits. Désormais, ils lui apportent une valeur ajoutée, on parle de démocratisation de l’objet connecté. Il est désormais possible, de gérer grâce aux smartphones et aux tablettes nos objets connectés qui contiennent une mine d’or d’information.

Mais qu’apportent t’ils réellement au secteur de la propreté ?

De multiples outils auparavant en version script s'utilisent numériquement.

Désormais tous ces critères sont informatisés via des plateformes interactives permettent de signaler certains dysfonctionnements, demandes particulières, l’organisation des prestations. Un véritable suivi avec un contrôle de qualité se met en place.

Les points forts :

  • Détection des anomalies plus rapide
  • Organisation structurée
  • Suivi performant
  • Surveillance et mesure
  • Gestion du matériel
  • Obtention de l’information immédiate

Partagez cet article sur notre page Facebook.

N'hésitez pas à nous contacter pour toute question.

X