Quelles sont les difficultés des métiers de la sécurité ?

Le 01/06/2021

Agent cynophile, agent de sécurité privée, surveillance des biens et des personnes, agent de prévention et gardiennage... Les métiers de la sécurité sont assez nombreux. Un secteur qui n'est d'ailleurs pas de tout repos, puisque les professionnels exerçants, sont exposés et peuvent être amenés à se trouver dans des situations tendues, parfois compliquées, que ce soit d'un point de vue moral ou physique. Pour autant, cela fait partie du job et ces risques, ces difficultés rencontrées sur le terrain ne sont malheureusement pas les seules auxquelles un agent de sécurité peut être amené à être confronté.

Quelles sont les difficultés des métiers de la sécurité ?

Il existe dans le secteur de la sécurité, plusieurs difficultés auxquelles les agents sont souvent confrontés. Lesquelles et dans quelle mesure impactent-elles la profession ? Que l'on parle de formation, de perspective d'avenir ou de fatigue physique et morale, les maux sont nombreux.

La formation

Avant de devenir un professionnel de la sécurité et de la protection, un individu doit passer plusieurs certifications qui lui permettront d'obtenir une carte professionnelle, la CNAPS (conseil national des activités privées de sécurité) dont le recyclage s'effectue tous les 5 ans.

Les formations doivent être aussi repassées, généralement tous les trois ans, notamment si vous disposez d'un certificat de qualification professionnelle (CQP) APS. Ainsi, la MAC APS (Maintien et Actualisation des Compétences de l’Agent de Prévention et de Sécurité), la formation SST (Sauveteur Secouriste du Travail) ou encore la SSIAP (formation de l’agent incendie) doivent être repassés à intervalles réguliers.

Des formations qui, de manière assez ironique, ne durent pas très longtemps, quelques semaines tout au plus. Elles offrent un bagage théorique non-négligeable, notamment en ce qui concerne le statut, mais peuvent être parfois critiquées pour ne pas aller assez en profondeur.

Le manque de moyens financier et matériel

Le manque de moyens semble être une constante dans de nombreux secteurs professionnels. Malheureusement, celui de la sécurité n'échappe pas à la règle. Pénible, le métier pousse de nombreux agents à bout. Il faut dire que les conditions sont parfois difficiles, avec le travail de nuit, de nombreuses spécialisations, etc. Les ressources allouées ne sont souvent pas assez nombreuses et un agent de sécurité peut vite se retrouver à devoir assurer la gestion de sa mission, seul, sans le matériel adéquat. Une présence et des moyens qui ne sont pas véritablement dissuasifs. 

L'impact de la société publique

Autre difficulté à laquelle les agents de sécurité sont confrontés, l'aspect sociétal. En effet, si ces derniers sont payés pour assurer la sécurité d'une personne, d'une zone ou d'équipements, ils sont souvent confrontés à des situations violentes. Entre délinquances, insultes ou encore provocation, ils doivent savoir maîtriser du mieux possible et garder leur sang froid afin d'agir et réagir tout en préservant l'intégrité des biens et personnes surveillés. Une situation usante et fatigante qui peut rapidement miner le moral d'un agent de sécurité en poste. Un point qui figure très clairement sur la liste des difficultés liées au métier d'agent de sécurité.

La fatigue physique

L'aspect mental évoqué, concentrons-nous cette fois-ci, sur l'aspect physique. Si les agents de sécurité sont entraînés et disposent d'aptitudes physiques non négligeables, les corps sont toutefois poussés, mis à rude épreuve. En effet, ces derniers restent des heures debout, assurent des rondes etc. En résultent, de nombreux maux notamment au niveau des lombaires, des jambes et des pieds. Ajoutons à cela, un rythme décalé, avec des horaires de nuit ou des opérations le weekend, de quoi avoir un impact négatif sur le moral des troupes.

Le manque de perspectives

Dernière difficulté identifiée chez les agents de sécurité, la question du recrutement et des ressources humaines. Le taux de départ, de turnover au sein des entreprises est relativement élevé. Rien qu'en 2016, ce sont près de 150.000 départs qui ont été enregistrés. Les conditions de travail, les salaires perçus comme étant bas et la fatigue semblent être les raisons principales liées à ces décisions qui impactent forcément celles et ceux qui restent. En effet, les remplacements ne sont pas effectués partout ! Pour autant, le métier recrute et les offres d'emploi ne manquent pas, et ce, peu importe le lieu dans lequel vous vous trouvez.

Cejip : une alternative aux difficultés du métier d'agent de sécurité

Notre entreprise de services est spécialisée dans la sécurité aux entreprises. Formés directement par nos experts, nos agents de sécurité disposent de toutes les qualités requises pour exceller dans leur métier. Soucieux d'aider les professionnels de la sécurité à outrepasser les quelques difficultés rencontrées tout au long de leur parcours professionnel, nous proposons des formations cohérentes et pertinentes (SSIAP 1, 2 et 3, CRAM, DGAC) permettant d'obtenir sa carte professionnelle et donc, d'exercer le métier partout en France.

X