La vidéo-surveillance et ses nombreux avantages

Le 22/02/2019

En 2018, avec des taux de cambriolages en augmentation, l’importance de la sécurité ne fait plus l’ombre d’un doute. D’après l’ONDRP (Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales) la vidéo-surveillance est la solution la plus efficace face à ces risques.

La vidéo-surveillance professionnelle, déjà très présente dans la surveillance des lieux publics ou des magasins, est de plus en plus utilisée dans les entreprises privées. Son utilisation, sa réglementation et ses avantages… On vous fait le point sur ce qu’il faut savoir.

La vidéo-surveillance, ou comment protéger un lieu

La “video-surveillance” est un système qui, avec un enregistreur et une ou plusieurs caméras permet de sauvegarder des images et d’y avoir accès.

L’objectif premier des caméras de surveillance est d’optimiser la sécurité des biens et des personnes présents dans les locaux. En effet, la simple mise en place d’une telle installation permet de dissuader tout individu mal intentionné.

La surveillance se fait en temps réel et les agents sont alors alertés lors d’un vol ou d’un méfait.

Ce système de sécurité possède des fonctionnalités de plus en plus avancées comme :

  • La détection rapide d’anomalies qui permet d’intervenir efficacement  ;
  • Le nombre d'entrées et de sorties des locaux ou des parkings peut être comptabilisé ;
  • L’analyse des images destinée à assister les agents (vidéosurveillance intelligente (VSI)) ;
  • La vision globale et simultanée des points considérés comme stratégiques pour l’entreprise, même ceux difficiles d’accès.

Ce que dit la loi

La surveillance vidéo est évidemment un système cadré par la loi et soumis à plusieurs règles et normes.

Ainsi, l’entreprise doit répondre à l’obligation d’information (Article L2323-32 du code du travail) et au respect du droit à l’image et à l’atteinte de la vie privée (Article 226-1 du code pénal). En effet, le responsable du système ne doit pas effectuer d’enregistrements vidéo à l’insu d’un salarié et doit informer le public qu’il se trouve dans un lieu sous vidéosurveillance. Il est tenu d’informer le comité d’entreprise sur la présence de systèmes de vidéoprotection, ainsi que les salariés lorsque ceux-ci concernent leur zone d’intervention. Enfin, effectuer une déclaration à la CNIL est également nécessaire, et les formalités obligatoires ne sont pas les mêmes selon s’il s’agit d’un lieu ouvert au public ou pas.

Le préfet détermine la durée de conservation des images, celle-ci ne doit pas dépasser 1 mois. Ensuite, les images doivent être consultées uniquement par des personnes autorisées.

Pourquoi ce moyen de protection est avantageux ?

En plus de son efficacité grâce à son effet dissuasif, de nombreux avantages viennent s’ajouter à la liste :

  • Il est aisé de s’en procurer un, et son installation est simple et rapide ;
  • Ces dispositifs sont peu coûteux et il s’agit d’un investissement durable ;
  • Les fonctionnalités sont de plus en plus spécialisées et ciblées ;
  • Le système est de plus en plus ergonomique (caméra discrètes et ergonomiques) ;
  • Il offre la possibilité de contacter rapidement la police ;
  • Il permet l’impression des images enregistrées en cas de besoin de preuve ;
  • Les images peuvent être visibles à distance via internet;

CEJIP GROUPE propose son savoir-faire en surveillance et vidéosurveillance : les agents de sécurité du GROUPE CEJIP sont qualifiés et formés pour assurer la sécurité des biens et des personnes.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations : https://www.cejip.fr/metier/securite/

Vous pouvez également effectuer une demande de devis en ligne :

https://www.cejip.fr/formulaire-client/

Sources :

https://alarme.ooreka.fr/astuce/voir/746657/loi-videosurveillance

https://www.latribune.fr/supplement/la-video-surveillance-le-moyen-le-plus-efficace-pour-se-proteger-791005.html

X